Valoriser l’environnement

Porteur d’un mode de transport respectueux de l’environnement, le projet MAGEO prend en compte dans sa conception et sa réalisation l’ensemble des problématiques environnementales.

Une réponse aux enjeux environnementaux des territoires concernés par le projet

Dès la conception du projet MAGEO, VNF s’est fixé pour objectif de concilier les différents usages de l’eau : fret fluvial, tourisme fluvial, pratique de loisirs, mais aussi protection du patrimoine aquatique. En effet, la voie d’eau ne constitue pas qu’un moyen de transport, elle est également un écosystème à part entière, jouant un rôle majeur dans le maintien et le développement d’une biodiversité locale.

Dans la définition du projet, VNF a ainsi mis en place la séquence « éviter, réduire, compenser » (ERC) afin d’élaborer un projet de moindre impact environnemental. Celle-ci concerne l’ensemble des thématiques de l’environnement, et notamment les milieux naturels, et consiste à prendre en compte l’environnement le plus en amont possible lors de la conception des projets. Cette intégration de l’environnement, dès l’amont est essentielle pour prioriser : les étapes d’évitement des impacts tout d’abord, de réduction ensuite, et en dernier lieu, la compensation des impacts résiduels du projet si les deux étapes précédentes n’ont pas permis de les supprimer.

Valorisation et protection des berges de la rivière Oise

Technique de génie végétal mis en place sur les berges du rhôneLe projet nécessite de modifier le tracé actuel du cours d’eau afin d’aménager un chenal de navigation compatible avec la catégorie de bateau attendue.

Pour ce faire, les berges doivent être rescindées et protégées dans certains certains secteurs. Ce sont ainsi de l’ordre de 30 km de berges qui seront réaménagées dans le cadre du projet. Par ailleurs, certaines berges identifiées comme vulnérables à la suite d’un diagnostic seront également protégées.

Des techniques de génie végétal permettront de protéger l’ensemble des berges rescindées par le projet dans le cadre d’une valorisation des bords de l’Oise. Comme les berges naturelles, les berges traitées par le génie végétal assurent de multiples fonctions : physiques (stabilité, soutènement, étanchéité, brise-vent, protection contre les inondations), écologiques (corridor biologique, habitat, refuge, lieu de reproduction, source de nourriture, zone d’échanges, épuration des eaux, ombrage…), socio-économiques et paysagères (visibilité, cadre de vie).

Les berges naturelles actuellement dégradées et vulnérables, soumises à un enjeu fort (à proximité d’infrastructures ou de bâti) seront également protégées.

 

Évolution des berges suite à des aménagements de génie végétal (exemple des techniques mises en place sur les berges du Rhône). Le projet MAGEO prévoit entre autres mesures, de réaliser ce type d’aménagements dans le cadre des restaurations des berges >>>>

 

 

Le projet permettra de soigner l’aménagement des berges, favorisant ainsi le cadre de vie et les activités de loisir.

EN BREF 

Berge aménagée

Berge aménagée

L’intégration paysagère, le respect des écosystèmes, du cadre de vie, du patrimoine bâti et naturel des territoires concernés par MAGEO, sont des exigences inhérentes au projet.

Dans ce cadre, l’environnement a été un critère d’aide à la décision et a été pleinement intégré au choix du tracé dans le but volontaire et affirmé d’éviter les zones écologiquement vulnérables et de sensibilité forte.