MAGEO - Mise au gabarit européen de l’oise entre Compiègne et Creil

Glossaire

AFFOUILLEMENT : un ouvrage artificiel installé dans une rivière, par exemple un barrage, perturbe localement l’écoulement de ce cours d’eau. Il peut se créer, à son aval, un tourbillon creusant localement une cavité. En faisant obstacle aux sédiments transportés naturellement par le cours d’eau, l’ouvrage interdit que la cavité ainsi créée soit comblée par des matériaux provenant de l’amont.
Au fil du temps se crée un affouillement (ou fosse), qui, en s’approfondissant, peut finir par déstabiliser l’ouvrage en emportant le radier sur lequel il repose.

ALTERNAT : sens unique alterné pour franchir un passage étroit, dans lequel deux bateaux ne pourraient pas se croiser.

BATILLAGE : battement de l’eau sur les berges dû au déplacement des bateaux ou au clapot. L’érosion des berges est un phénomène naturel faisant partie de l’équilibre morpho- dynamique (relatif aux apports entre les forces, les mouvements et les formes) de la rivière. L’érosion est produite par arrachement mécanique du courant sur les matériaux de la berge. Le déplacement d’un bateau à la surface de l’eau génère un ensemble de mouvements transitoires de l’eau appelés batillage. Ces phénomènes, induits par le déplacement de tout corps flottant dans l’élément liquide, peuvent aussi causer des érosions de berges.

BIEF : portion de canal ou de rivière constituant un plan d’eau approximativement horizontal et situé entre deux ou plusieurs ouvrages (barrages ou écluses).

BIOCORRIDOR : l’expression « corridor biologique » (ou « biocorridor ») désigne un ou des milieux reliant fonctionnellement entre eux différents habitats vitaux pour une espèce, une population ou un groupe d’espèces.

CHENAL DE NAVIGATION : Voir rectangle de navigation.

CHÔMAGE : il s’agit du chômage de la navigation. Durant cet arrêt de la navigation, on réalise toutes les opérations de maintenance et de réparations impossibles à effectuer lorsque les bateaux circulent.

CLAPAGE : opération consistant à déverser en mer ou en rivière des substances, en l’occurrence des produits de dragage.

CONVOI POUSSÉ : ensemble constitué d’un ou plusieurs bateau(x) de navigation intérieure non motorisé(s), tracté(s) ou poussé(s) par un ou plusieurs bateau(x) de navigation intérieure motorisé(s).

DÉBLAI : mouvements de terre consistant enlever des matériaux pour abaisser le niveau du terrain.

DRAGAGE : le dragage du chenal s’effectue à l’aide d’une drague, engin destiné à enlever du fond le sable, le gravier ou la vase.
Dragage mécanique : les dragues agissent par action mécanique d’un outil (benne ou godet) directement sur les matériaux à draguer.
Dragage hydraulique : cette technique utilise des pompes centrifuges qui aspirent un mélange eau-sédiments et refoulent les sédiments sous forme de boues liquides.
Dragage pneumatique : les dragues fonctionnent sur le même principe que les dragues hydrauliques mais avec des pompes à air comprimé.

ÉCRÊTEMENT DE CRUE : diminution du débit de pointe de la crue en stockant un volume d’eau suffisant.

ENROCHEMENT : ensemble de quartiers de roche, de blocs de béton que l’on entasse sur un sol submergé ou mouvant pour servir de fondation ou de protection à des ouvrages immergés.

ÉTIAGE : niveau des basses eaux.

FRAI (OU FRAIE) : reproduction des poissons.

FRAYÈRE  : zone de reproduction des poissons et batraciens.

FREYCINET : du nom du Ministre des Travaux publics, de 1877 à 1879, qui a normalisé des règles du transport. Son nom est resté attaché à un gabarit, appliqué aux bateaux et aux canaux. Une péniche Freycinet est longue de 38,50 m et large de 5,05 m.

GABARIT : le gabarit d’une voie d’eau indique la taille des plus gros bateaux : longueur, largeur, tirant d’eau, tirant d’air, qui peuvent l’emprunter (circulaire du ministère en charge des transports n°76-38 du 1er mars 1976 modifiée par la circulaire n° 95-86 du 6 novembre 1995).
Grand gabarit : le chenal peut être emprunté par des bateaux répondant à la classe IV de plus de 1 000 tonnes.
Gabarit européen Vb : gabarit qui entre dans une classification européenne des voies navigables permettant l’accès de bateaux d’emport supérieur à 3 000 tonnes.

GÉNIE VÉGÉTAL : technique de protection qui a pour rôle de maintenir les berges. Il utilise les végétaux pour stabiliser les sols. Les techniques sont nombreuses, telles que les : pieux vivants, tressages, caissons végétalisés, semis herbacés, boutures, ou encore plantations.

HAUTEUR LIBRE : hauteur du passage libre entre la ligne d’eau de référence et le tablier du pont ou la voûte du souterrain. Cette hauteur libre est appréciée sur la largeur du rectangle de navigation, et non par rapport au point le plus haut de la voûte du pont.

HINTERLAND : zone d’influence commerciale d’un port ou arrière-pays commercial d’un port.

IMPACTS RÉSIDUELS : c’est la conséquence finale d’un projet, c’est-à-dire l’écart qui subsiste entre la situation avant le projet, et la situation après sa mise en service.

LIGNE D’EAU DE RÉFÉRENCE (LER) : cote moyenne des niveaux caractéristiques annuels calculée sur les vingt dernières années. Le niveau caractéristique annuel représente le niveau le plus élevé atteint chaque année pendant cinq jours consécutifs hors crues de périodicité décennale ou supérieure.

MISE À GRAND GABARIT : réalisation de travaux permettant le passage des bateaux de plus de 1000 tonnes.

MOUILLAGE : profondeur disponible pour le bateau, principalement dans le chenal aménagé. Cette profondeur est appréciée sur le rectangle de navigation.

PARC NATUREL RÉGIONAL (PNR) : les parcs naturels régionaux sont créés pour protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités. Un PNR s’organise autour d’un projet concerté de développement durable.

PARIS-OISE-PORT INTÉRIEUR (POPI)  : POPI sera une plateforme intégrant le fret fluvial à la chaîne logistique. Ce projet est porté par les collectivités territoriales réunies au sein du Syndicat mixte pour la plateforme multimodale Paris-Oise, créé en 2008. Il est composé de représentants de la Communauté de communes de la Plaine d’Estrées, de la commune de Longueil-Sainte-Marie, de l’agglomération de la Région de Compiègne et du Conseil général de l’Oise. Il a pour objet d’étudier, d’aménager, de réaliser, d’exploiter et de promouvoir le port fluvial de Longueil-Sainte-Marie.

PASSE À POISSONS : ouvrage qui attire les poissons migrateurs en un point déterminé du cours d’eau, souvent pour leur permettre de passer un ouvrage de navigation, tel que les barrages.

PHEC, PHEN, PBEN : il s’agit des niveaux atteints, respectivement, par les Plus Hautes Eaux Connues, les Plus Hautes Eaux Navigables et les Plus Basses Eaux Navigables des rivières naturelles.

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES D’INONDATION (PPRI) : ces plans, prescrits et élaborés par l’État, visent la maîtrise de l’urbanisation. L’objectif de cette procédure est le contrôle du développement en zone inondable jusqu’au niveau de la plus forte crue historique connue ou au moins de la crue centennale, et la préservation des champs d’expansion des crues.

PLATEFORME MULTIMODALE : installation logistique de chargement et déchargement des marchandises qui permet le transfert de ces dernières d’un mode de transport à l’autre (fluvial, route, rail). C’est également un espace d’activités et de services aux entreprises utilisatrices (entreposage, transformation de produits, conditionnement, dédouanement...).

PROTECTION EN TALUS : technique permettant de protéger les berges, constituée d’enrochements et de protections en génie végétal. Le type de protection dépend de la pente du talus sous fluvial (2H/1V ou 3H/1V).

RECTANGLE DE NAVIGATION : zone au travers de laquelle doit passer le bateau. Sa base est formée par le chenal de navigation, qui garantit une hauteur d’eau suffisante sous la coque. De même, sous un pont ou dans un souterrain, sa hauteur est donnée par la hauteur libre, celle qui garantit une garde suffisante pour le passage d’un bateau.

REMBLAI : mouvements de terre consistant à rajouter des matériaux pour relever le niveau du terrain.

RESCINDEMENT : modification du tracé des berges au niveau des courbes d’une rivière aménagée pour faciliter la navigation des convois.

RÉSEAUX TRANSEUROPÉENS DE TRANSPORT (RTE-T) : ce sont les 30 projets prioritaires européens dont la réalisation contribue à l’intégration et au développement de l’Union européenne. Seine-Escaut a été retenu projet prioritaire le 22 avril 2004 par codécision du Conseil et du Parlement européens.

RN : la Retenue Normale, encore appelée Niveau Normal de Navigation ou Niveau Statique, est le niveau garanti aux bateaux et est exprimée en cote d’altitude.

TERRASSEMENT : opération par laquelle on adapte l’état naturel du terrain pour construire l’assise de l’infrastructure.

TONNE KILOMÈTRE : unité correspondant au déplacement d’une tonne de marchandises sur un kilomètre.

ZNIEFF : zone naturelle d’intérêt écologique, floristique et faunistique.

ZPS : zone de protection spéciale devant faire l’objet de mesures de gestion qui permettent le maintien des espèces concernées et des habitats qu’elles occupent.

ZSC : zone spéciale de conservation. Site naturel ou semi-naturel qui présente un fort intérêt pour le patrimoine naturel exceptionnel qu’il abrite.

Plan du site | Mentions Légales| www.vnf.fr | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact